Durée 20 jours
Rythme 2 à 3 jours en continu/mois
Localisation Pays de La Loire et Bretagne

Dans le cadre du plan Alzheimer, afin de répondre aux besoins des patients et de leur famille, un plan de développement des métiers et des compétences spécifiques à la maladie d’Alzheimer a été mis en place. C’est dans ce contexte que la formation d’Assistant de Soins en Gérontologie (ASG) est  présentée : formation qualifiante et conforme aux textes réglementaires (http://www.plan-alzheimer.gouv.fr/mesure-no20.html). Une attestation est remise à l’issue de la formation pour les personnes qui auront suivi l’ensemble des heures de formation.

L’IFSO, associé à ses partenaires, propose une formation-action où les regroupements laissent une grande place aux échanges entre les participants et les intervenants. L’alternance entre les temps de formation et la pratique professionnelle favorise les retours sur expérience et valorise la pratique quotidienne.

Des temps d’Analyse de Pratiques Professionnelles (APP) s’appuient sur les apports théoriques, contextuels et se fondent sur l’analyse d’expériences professionnelles des participants. L’objectif de cette formation est aussi de faciliter la créativité et d’accompagner l’évolution des pratiques dans l’accompagnement et les soins aux patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Le format de cette formation est éligible au DPC.

Je télécharge la plaquette de la formation ASG-2022

Les dates des sessions ASG 2023 seront publiées fin novembre 2022

La fonction d'assistant de soins en gérontologie

L’assistant de soins en gérontologie intervient auprès de personnes âgées, en situation de grande dépendance et/ou présentant des troubles cognitifs, nécessitant des techniques de soins et d’accompagnement spécifiques. Son intervention s’effectue dans le cadre d’une équipe pluri-professionnelle, sous la responsabilité d’un professionnel paramédical ou d’un travailleur social.
Cette formation spécifique de 140 heures est proposée en vue de développer les compétences indispensables à cette nouvelle fonction.

PREREQUIS

– Etre diplômé aide-soignant (AS), aide médico-psychologique (AMP), accompagnant éducatif et social (AES) et auxiliaire de vie sociale (AVS)
– Exercer auprès de personnes âgées présentant des troubles cognitifs.

Notre offre de formation

ASKORIA, le CEFRAS, l’IFPEK et l’IFSO sont des acteurs reconnus de la formation initiale et continue dans le champ des formations sanitaires et sociales de la Bretagne et des Pays de la Loire.
L’IFSO, implanté sur les deux régions a choisi de développer ce projet de formation en s’associant avec des organismes de formation du secteur social dans chaque région :

Pour les Pays de la Loire : Cefras
Pour la Bretagne : Askoria et IFPEK

En associant nos compétences, nous avons bâti un projet innovant, au plus près des préoccupations des employeurs et parfaitement adapté aux professionnels concernés. Depuis la mise en œuvre de ce dispositif, plus de 1000 ASG ont été formés dans le grand ouest.
Nous avons construit ce dispositif avec une préoccupation majeure : la réhabilitation socio-cognitive et le souci de répondre au cahier des charges national destiné aux centres de formation.

Finalité et lieux d'exercice

Se former à l’accompagnement spécifique des personnes, prenant en compte les troubles cognitifs, afin d’intervenir :

– Au domicile de personnes au sein d’un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD)
– En établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) notamment dans les unités dédiées (UPAD, PASA)
– A l’hôpital, notamment dans les services de soins de suite et réadaptation (SSR), unités de soins de longue durée (USLD), dans les unités cognito-comportementales (UCC) et les unités d’hébergement renforcé (UHR)
– Au sein des Equipes Spécialisée Alzheimer (ESA) et les accueils de jour apportant notamment des solutions de répit aux aidants.

Eléments du contenu et objectifs pédagogiques

Le contenu a été développé en conformité avec le référentiel de formation national officiel qui est structuré en Domaines de Formation (DF) :

– Concourir à l’élaboration et à la mise en œuvre du projet individualisé dans le respect de la personne ;
– Aider et soutenir les personnes dans les actes de la vie quotidienne en tenant compte de leurs besoins et de leur degré d’autonomie ;
– Mettre en place des activités de stimulation sociale et cognitive en lien notamment avec les psychomotriciens, ergothérapeutes ou psychologues ;
– comprendre et interpréter les principaux paramètres liés à l’état de santé ;
– Réaliser des soins quotidiens en utilisant les techniques appropriées.

Modalités

Les plus de la pédagogie proposée dans cette formation :

– Une équipe pédagogique pluridisciplinaire, composée d’intervenants experts de leurs thématiques
– Un travail réflexif sur la posture professionnelle de l’ASG
– Une articulation étroite entre la pratique et les repères méthodologiques et théoriques
– Des groupes de formation permettant la rencontre de professionnels issus de divers parcours et de différents contextes d’intervention
– Une démarche participative active et collective
– Une approche basée sur l’éthique dans la pratique.

Une organisation pédagogique permettant des allers-retours avec la pratique quotidienne :

– Des regroupements sur 2 ou 3 jours, une fois par mois
– Une durée totale de 7 mois pour consolider les apprentissages dans le temps
– Des référents de parcours disponibles pour faciliter l’ancrage et l’intégration des contenus.

Intervenants :
Psychologue, cadre de santé, IDEC, ergothérapeute, art-thérapeute, diététicienne psychomotricien…

Modalités d’évaluation :
Chaque participant pourra s’appuyer sur un livret de suivi individuel pour formaliser sa progression.
En fin de formation les acquis sont évalués à l’aide de divers outils tels que : quiz, études de cas, mise en situation, réalisation d’une production.
Une attestation de formation sera délivrée à l’issue du parcours pour reconnaître la capacité à exercer en tant qu’ASG, ainsi qu’une attestation d’évaluation des acquis.
Les Accompagnants Educatifs et Sociaux (AES) et les Auxiliaires de Vie Sociale (AVS) y assistent dans le cadre de la formation continue et se verront remettre uniquement une attestation de participation à la formation.

Suites de parcours

Les aides-soignants, les aides médico-psychologiques et les accompagnants éducatifs et sociaux peuvent évoluer vers le métier d’infirmier en passant les épreuves de sélection.
Les aides médico-psychologiques et les accompagnants éducatifs et sociaux sont également liés aux métiers de la filière éducative et peuvent envisager les concours de moniteurs-éducateurs ou d’éducateurs spécialisés.

Taux de réussite 2021

97% Angers
93% La Roche-sur-Yon
95% Laval
100% Le Mans
100% Nantes
100% Rennes

Taux d'abandon 2021

2% Angers
2% La Roche-sur-Yon
4% Laval
0% Le Mans
0% Nantes
0% Rennes

Ce sont les anciens élèves qui en parlent le mieux

Laurine élève aide-soignant à l'IFSO témoigne

Laurine

Élève aide-soignante

« La formation aide-soignante en alternance nous permet tout de suite de faire le lien entre la théorie et la pratique, on comprend ce à quoi sert tout ce que l'on apprend. Cela permet au final de mieux se mettre à la place du patient et de mieux le comprendre. »

Sofian élève aide-soignant à l'IFSO témoigne

Sofian

Élève aide-soignant

« Chaque matin je me réveille en sachant que je vais pouvoir découvrir de nouvelles choses, de nouvelles personnes, et que je vais pouvoir mettre en pratique tout ce que j'ai appris à l'IFSO pour améliorer le quotidien des patients qui m'entourent. Me dire que j'ai pu participer à une partie de leur vie, à les aider à se sentir mieux, les faire sourire, c'est vraiment ce qui me passionne dans ce milieu et dans l'apprentissage de ce métier d'aide-soignant. »

Sarah

Ancienne élève aide-soignante en apprentissage

« J’ai beaucoup évolué personnellement et grandi, grâce à l’expérience professionnelle. J’arrive aussi à prendre beaucoup plus de recul sur certaines situations. Mais principalement, on apprend à prendre confiance en soi. Par exemple au début j’avais peur de la vue du sang et aujourd’hui ça ne me dérange plus du tout. »

Solène

Ancienne élève aide-soignante

« Aide-Soignant c’est un métier d’avenir, on a besoin de nous ! Si vous avez l’envie et la passion vous pouvez réussir. »

Jules

Ancien élève aide-soignant

« Si vous voulez vraiment faire cette formation il faut se lancer. Avec la formation et les stages on se rend vraiment compte si on est passionné ou non. Ça nous fait acquérir beaucoup de maturité et nous fait changer notre vision du métier d’aide-soignant et plus généralement de la vie. »

Françoise Soulard

Coordinatrice pédagogique

« Nous avons de véritables relations de confiance avec les élèves. Nous essayons de créer un lien, d’apprendre à les connaître, d’être en capacité de répondre à leurs besoins ; la grande majorité réussissent et la formation leur plaît beaucoup ! »

Besoin d'un conseil ?